La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie suivante : Action de formation

Quels sont les objectifs de la formation préparatoire à l’habilitation électrique ?

Les deux grands objectifs de la formation préparatoire à l’habilitation électrique sont la connaissance des risques encourus et la bonne attitude à adopter en cas d’accident. Tout salarié amené à travailler en contact direct avec du courant continu ou dans son voisinage proche est tenu de maîtriser cette thématique à la perfection. Grâce aux sessions organisées par ITBS Formation sur tout le territoire français, vos équipes acquerront l’ensemble des savoirs essentiels à leur sécurité afin de se sentir totalement à l’aise sur leur poste de travail.

Conditions de délivrance du titre d’habilitation électrique

Le titre d’habilitation électrique est un document officiel rédigé par l’employeur. Il est remis au salarié lorsque celui-ci répond à toutes les conditions nécessaires. Dans un premier temps, la personne est reçue par le médecin du travail. Ce dernier lui fait passer un examen d’aptitude afin de déterminer si son état physique est compatible ou non avec son futur poste. Titulaire de cette autorisation écrite, il est ensuite invité à suivre une formation préparatoire correspondant à la nature exacte de la mission envisagée pour lui. Il existe par exemple des programmes réservés aux activités sur les lignes à haute tension et d’autres consacrés au courant basse tension. Le titre d’habilitation électrique fait mention de toutes ces précisions et possède une durée de validité limitée. Elle s’élève généralement à trois ans mais l’employeur peut déterminer une périodicité différente. D’autre part, Compte tenu de la dangerosité des installations électriques pour la santé des salariés qui y sont confrontés, le code du travail impose à ce public particulier un suivi individuel renforcé. Cette procédure comprend l’examen médical d’aptitude précédemment mentionné, renouvelable tous les quatre ans, ainsi qu’une visite intermédiaire organisée tous les deux ans.

À qui les objectifs de la formation préparatoire à l’habilitation électrique sont-ils destinés ?

D’après les recommandations émises par la norme NFC 18-510, il est conseillé aux travailleurs suivants de se former aux risques électriques et d’apprendre à gérer les principaux accidents engendrés :

  • Les salariés intervenant directement sur des installations électriques
  • Les salariés en contact avec un courant électrique au cours de leur activité
  • Les salariés travaillant dans des locaux à risques particuliers de choc électrique

Précisons ici que des personnels très divers sont concernés par les objectifs de la formation préparatoire à l’habilitation électrique. Il peut s’agir de spécialistes du secteur comme les électriciens ou les câbleurs mais aussi de profils très différents comme les peintres ou les maçons. Dans le cas des derniers cités, il ne leur est pas demandé de posséder de quelconques connaissances en électricité pour pouvoir être formés à cette thématique. La formation précédant la remise du titre d’habilitation étant uniquement réservée aux mesures préventives et à la gestion de crise, les détails techniques du secteur ne sont pas abordés dans le cours. Seules les instructions de la norme NFC 18-510 sont étudiées. À la fin de la session, mise en place directement dans vos locaux par les formateurs d’ITBS ou sur nos plateaux techniques en Île-de-France et en région PACA, le stagiaire reçoit un carnet de prescriptions électriques qu’il peut consulter à tout moment s’il éprouve le besoin de se remémorer certaines règles.

Une frontière difficile à tracer

Toute la complexité de l’obligation ou non de posséder un titre d’habilitation électrique réside dans la détermination des risques. Imaginons que l’un de vos employés prenne de lui-même l’initiative de changer une lampe ou de remplacer un fusible. Dans ces deux cas précis, la norme NFC 18-510 ne le contraint pas à être habilité. En revanche, toute intervention au sein d’un local électrique, même pour y effectuer une tâche annexe, est censée être supervisée par un salarié habilité. Si vous avez du mal à vous y retrouver parmi ces nombreuses subtilités, contactez-nous dès à présent pour parler à l’un de nos spécialistes. Nous déterminerons ensemble le volume et la nature des formations nécessaires au bon déroulement de vos activités. Il est important de ne pas prendre ce sujet à la légère, non seulement pour protéger l’ensemble des personnes travaillant pour vous mais également pour être parfaitement en règle aux yeux de la loi.

Nos formations préparatoires à l’habilitation électrique dans le détail

Notre catalogue contient des formations dédiées aux risques électriques sur les lignes à haute tension mais aussi sur les courants basse et très basse tension. Ces sessions durent en moyenne entre deux et sept jours et sont accessibles à tous. En dehors du cours réservé aux travaux sur les lignes à haute tension, il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste du domaine pour pouvoir comprendre les enseignements dispensés. Une bonne maîtrise du français ainsi qu’une expérience professionnelle minimale sont des pré requis suffisants.

La nature du courant électrique

L’un des premiers objectifs de la formation préparatoire à l’habilitation électrique est de connaître les nombreuses dimensions du courant électrique. Savoir faire la différence entre le courant continu et le courant alternatif, identifier les domaines de tension, être capable de citer les diverses parties d’un circuit, maîtriser le concept de mise à la terre … En particulier pour les stagiaires étrangers à cet environnement complexe, un rappel des bases est indispensable pour réussir à suivre la suite du programme.

Les principaux risques encourus

Comme vous le savez déjà, le courant électrique est extrêmement dangereux pour le corps humain. Il est primordial que les salariés en contact direct ou indirect avec lui soient parfaitement conscients de ses effets physiopathologiques afin de mieux s’en prémunir. Comment les courts-circuits, les explosions ou les incendies se déclenchent-ils ? Quels sont les signes avant-coureurs de leur apparition ? Autant de questions essentielles qui seront traitées au cours d’une formation préparatoire ITBS.

Les mesures préventives

Une fois l’ensemble des notions théoriques précédentes correctement assimilées, un dernier volet est abordé. Il s’agit des gestes et des actions préventives à mettre en place avant une intervention sur ou aux abords d’une installation électrique. EPC, EPI, signalisation, distances de sécurité, isolation, rien n’est laissé au hasard afin de garantir la sureté de tous.

La conduite à tenir après un accident

Malgré un bagage théorique solide et une connaissance poussée des procédures, personne n’est jamais à l’abri d’un accident. L’important est de posséder les bons réflexes et de réagir de manière adéquate en toute circonstance. Ceci passe par un entraînement aux gestes de premiers secours, au maniement des extincteurs ou encore à l’évacuation efficace des lieux. Un ou plusieurs salariés capables de mettre en œuvre ces mesures d’urgence peuvent sauver la vie de leurs collègues et permettre d’éviter le pire.

En conclusion, les objectifs de la formation préparatoire à l’habilitation électrique sont multiples. Nos experts présents sur tout le territoire national sont là pour vous les enseigner. Dans une approche pédagogique bienveillante à l’écoute des besoins de chacun, ils interviennent directement sur vos sites au plus près de vos réalités. Soyez certain que vos salariés exposés aux risques électriques ne courent aucun danger et travaillent en parfaite harmonie avec la réglementation en vigueur. Offrez-leur une formation certifiante, à la fois facile d’accès et riche en contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *